Des personnels de l’éducation dans la Résistance

samedi 31 mars 2018
par  dada
popularité : 24%

Comme chaque année, à l’occasion de son AG, le jeudi 25 janvier 2018, l’HIMASE a organisé un petit colloque fort intéressant, suivi par une trentaine de personnes.

Claude Pennetier, directeur du Maitron, a présidé.

JPEGFabrice Grenard, historien, directeur de la Fondation de la Résistance, a présenté une étude très claire sur "Les instituteurs dans les maquis"

Cette présentation a été suivie d’un intéressant échange avec la salle, permettant de donner de nouveaux exemples, notamment parmi les militants syndicalistes : Edmond Proust (http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article127497), Henri Aigueperse (http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9744) ou René Bibault (http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article16663) tous biographiés dans la Maitron. Le conférencier fut également conduit à faire quelques mises au point sur le cas Guingoin, sur lequel il a beaucoup travaillé.

Trois interventions ponctuelles ont suivi :

- 

Les fusillés. Une démonstration a été faite par Claude Pennetier et Paul Boulland, de l’utilité du balisage des 11000 notices de ce dictionnaire particulier permettant d’établir des statistiques dans différents domaines. Les enseignants ne représentant qu’1,7% des cas, c’est-à-dire approximativement leur part dans la population française. NB : il s’agit des fusillés après condamnation ou comme otages, et des massacrés.

LE MAITRON DES FUSILLES EST EN LIGNE ET OUVERT AU PUBLIC

http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/

Le site "Fusillés 1940-1944" comprend pour le moment près de 14 500 entrées. Il reprend, dans une version parfois enrichie, les 4300 biographies publiées par les Éditions de l’Atelier dans le Dictionnaire des fusillés et exécutés par condamnation et comme otages (1940-1944) aujourd’hui épuisé. S’y ajoutent les exécutés sommaires et les massacrés sur le territoire français, y compris l’Alsace-Moselle

- Les enseignants du second degré. Alain Dalançon a présenté une esquisse sur les résistants syndicalistes du second degré visant à étudier des correspondances entre engagement syndical et engagement dans la Résistance.

- 

les 12 enseignants de la crypte de la Sorbonne. Enfin Guy Putfin, a donné des précisions sur les militants syndicalistes morts au front ou en déportation, choisis par la FEN pour représenter les divers ordres d’enseignement.


Agenda

<<

2018

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois