PDR n° 41, Le SNES durant la "période Allègre"

lundi 14 mai 2018
par  dada
popularité : 30%

Une tentative de « réforme » managériale et libérale
du service public d’éducation

Le système éducatif, ses personnels, son syndicalisme, et singulièrement le SNES et la FSU, sont malmenés par Claude Allègre, ministre de l’Éducation nationale, de la Recherche et de la Technologie de juin 1997 à mars 2000.
Des recherches récentes éclairent les enjeux à l’œuvre derrière les tentatives de « réformes » de l’éducation de Claude Allègre. Cependant, le rôle du syndicalisme et de l’intervention de la profession reste trop souvent ignoré ou minoré. Seule une analyse chronologique serrée permet de restituer leur part à bien des égards déterminante.
C’est ce que Josiane Dragoni tente de faire dans ce numéro. Elle analyse en particulier toutes les facettes de la stratégie du SNES confronté à une attaque sans précédent du second degré et de ses personnels. Le syndicat majoritaire a été en effet la cible affichée du ministre de l’Éducation nationale. Mais derrière le SNES, n’était-ce pas la FSU qui était visée ? Elle fut gravement fragilisée.


Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois